Connaître les éléments constitutifs du système du troisième pilier

Connaître les éléments constitutifs du système du troisième pilier

À l’heure où l’avenir préoccupe plus que jamais, la préparation à la retraite représente un enjeu crucial. La Suisse, avec son modèle innovant de prévoyance sociale, est souvent citée en exemple grâce à son système des trois piliers. Ce dispositif, pensé pour sécuriser la phase post-professionnelle de ses résidents, mérite un éclairage particulier sur son troisième pilier, souvent méconnu, mais non moins essentiel. Décortiquons ensemble le fonctionnement de cette prévoyance facultative qui peut s’avérer être un véritable allié pour vos années dorées.

Le système des trois piliers – une vision d’ensemble

Pour comprendre l’importance du troisième pilier, il est indispensable de se pencher sur l’architecture globale du système de prévoyance en Suisse.

A lire en complément : Que faire pour perdre du poids efficacement ?

Le premier pilier, qui comprend l’AVS (Assurance Vieillesse et Survivants) et l’AI (Assurance Invalidité), est la base de la sécurité sociale en Suisse. Il vise à couvrir les besoins vitaux des individus, et sa cotisation est obligatoire pour tous les travailleurs et résidents.

Ensuite, le deuxième pilier, ou LPP (Loi sur la Prévoyance Professionnelle), vient compléter le premier pilier. Ce dernier est financé par les contributions des employeurs et des employés, et sa mission est de maintenir le standard de vie habituel après la retraite.

Lire également : Pourquoi le thermomètre de Galilée est-il un appareil éducatif pour les enfants ?

Enfin, le troisième pilier, notre sujet phare, est une prévoyance facultative qui repose sur l’effort d’épargne individuel. Avec les changements démographiques et économiques, cette épargne personnelle est devenue une composante essentielle pour compléter les prestations des deux premiers piliers.

Pour approfondir votre compréhension sur ce troisième pilier de la prévoyance en Suisse et découvrir comment il fonctionne, vous pouvez consulter le https://www.pole-amenagement-maison.fr/troisieme-pilier-comment-ca-marche/ 

Troisième pilier : prévoyance facultative

Le troisième pilier se présente comme la clé de voûte de votre planification financière pour la retraite. En effet, les prestations des deux premiers piliers ne suffisent généralement qu’à couvrir environ 60 % des revenus antérieurs. Ici entre en scène le troisième pilier, avec la promesse de pallier ce manque à gagner.

Il se décline en deux formes distinctes : le 3-pilier 3a, plus rigide, mais offrant des avantages fiscaux attrayants, et le 3-pilier 3b, plus souple, mais moins avantageux d’un point de vue fiscal. Les deux options offrent une liberté totale quant au choix de l’institution financière – banque ou assurance – et au type de placement effectué.

Pour vous, travailleurs indépendants, le troisième pilier revêt une importance capitale. Ne bénéficiant pas des mêmes protections que les salariés, notamment au niveau du deuxième pilier, il est crucial de construire soi-même sa couverture. 

Les commentaires sont fermés.
© 2022. Tous droits réservés.