Découverte du métier : Ce qu’il faut savoir pour devenir hôtesse de l’air ?

Découverte du métier : Ce qu’il faut savoir pour devenir hôtesse de l’air ?

Naviguer au-dessus des nuages, parcourir le monde, et accueillir avec le sourire des passagers de diverses nationalités… Voilà ce à quoi aspirent beaucoup d’entre vous en rêvant de devenir hôtesse de l’air ou steward. Ce métier, souvent idéalisé, est toutefois soumis à des exigences précises et à une compétition féroce. Il ne suffit pas de rêver pour atteindre les cieux – une préparation sérieuse est de mise.

Les débuts : comprendre le rôle d’un pnc

Avant de vous lancer tête baissée dans cette aventure, il est essentiel de comprendre en quoi consiste exactement le métier d’hôtesse de l’air ou steward. Au-delà du glamour souvent associé au métier, les PNC sont avant tout responsables de la sécurité et du confort des passagers à bord. Cette fonction requiert une multitude de compétences, de la maitrise des procédures d’urgence à l’excellent relationnel client.

A lire en complément : Quel est le fonctionnement de la plateforme de streaming voiranime ?

Les compagnies aériennes recherchent des individus capables de garder leur calme dans des situations stressantes, de réagir rapidement en cas d’incident et de s’adapter à des horaires souvent irréguliers. Par ailleurs, la dimension internationale du métier impose une excellente maitrise de l’anglais, qui est la langue du ciel.

Pour vous démarquer dans ce secteur, https://www.skysuccess.fr/ propose une formation individuelle PNC qui vise à maximiser vos chances de réussite.

En parallèle : Quels avantages apporte l'engagement d'un cabinet de conseil à une organisation ?

Les prérequis pour devenir pnc

Pour aspirer à devenir PNC, il y a des critères à remplir et des étapes à ne pas négliger. Posséder le Certificat de Formation à la Sécurité (CCA) est un préalable incontournable pour exercer au sein de l’Union européenne. Ce certificat valide vos connaissances en matière de sécurité et de secourisme en vol.

En outre, la maitrise de l’anglais est un must. En effet, nombre de candidats se voient refuser l’accès à leur rêve faute d’un niveau suffisant en anglais. Les compagnies aériennes requièrent souvent un niveau B2 au Linguaskill ou 785 au TOEIC, des certifications que vous pourrez obtenir ou améliorer grâce à une formation adéquate.

Les commentaires sont fermés.
© 2022. Tous droits réservés.